• L'ensemble des images deja publiees sur ce weblog et les futures publications seront desormais visibles sur :


    Les autres groupes que j'administre suivront bientot...

    Chris



    votre commentaire

  • Frozen in Time

    Uploaded on December 15, 2005

    by Semmi


    "Maintenant je sais pourquoi les amoureux aiment s'asseoir tout près et pourquoi les oiseaux chantent si fort là bas"

    Jaroslav Seifert


    1 commentaire

  • La blanche neige  (a Camporosso - Italy)

    Uploaded on January 11, 2006

    by violaviola


    Les anges les anges dans le ciel
    L'un est vêtu en officier
    L'un est vêtu en cuisinier
    Et les autres chantent

    Bel officier couleur du ciel
    Le doux printemps longtemps après Noël
    Te médaillera d'un beau soleil
    D'un beau soleil

    Le cuisinier plume les oies
    Ah! tombe neige
    Tombe et que n'ai-je
    Ma bien-aimée entre mes bras

    Guillaume Apollinaire


    1 commentaire
  • Un ange passe...

    Uploaded on October 2, 2005

    by Colombes

    Etre ange

    c'est étrange

    dit l'ange

    Etre âne

    c'est étrâne

    dit l'âne

    Cela ne veut rien dire

    dit l'ange en haussant les ailes

    Pourtant

    si étrange veut dire quelque chose

    étrâne est plus étrange qu'étrange

    dit l'âne

    Etrange est

    dit l'ange en tapant des pieds

    Etranger vous-même

    dit l'âne

    Et il s'envole.

    poème de Jacques Prévert,
    dans Fatras, page 131.


    votre commentaire

  • J'essuie

    Uploaded on December 31, 2005 by talos.s

    Je suis...

    Las d'entendre
    Las d'attendre
    De comprendre,
    Usé de tendre
    Usé d'accepter
    Usé d'écouter
    Et de compatir,
    Fatigué de subir
    Fatigué d'aplanir
    Et puis de choisir.
    Déçu par ceux-ci
    Leurs dires dénis,
    Éloigné de ceux-là
    Ne comprenant pas,
    Ignoré des autres,
    Proclamés apôtres
    Dès la besace pleine.

    Tant de paroles vaines...

    Et ces béances ouvertes
    Laissées par mes inertes...

    Vous qui me manquez
    Je vous laisse aller,
    Car je ne manque plus qu'à elle.
    Et rien n'est jamais éternel...

    Talos

    Puis l'oubli épuisé
    Les laisse s'en aller
    Car ils sont incapables
    D'être à nouveau "aimables".

    Alors pour ne pas faire
    Souffrir encore l'enfer
    Mieux vaut tirer le
    Rideau des malheureux...

    Chris

    Je ne peux oublier,
    Tout au long des années:
    Ils sont là, si palpables
    Et bien toujours aimables.

    Aimés continûment
    Ils voguent selon leurs coeurs.
    De leurs caps impuissant
    Je route selon mes heurs

    Alors, bord à bord un jour
    Un autre sans un retour,
    Je voguerai sans regrets
    Ni détours, un bout prêt...

    Talos


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires